Locations de vacances à l’Île d’Oléron pour un séjour inoubliable

Île d'Oléron

Au large de la Charente-Maritime, ce territoire de 174 km2 accueille en toutes saisons des visiteurs conquis par son charme authentique. Les paysages, le climat et la gastronomie de l’île en font un lieu idéal pour louer un hébergement de vacances.

Une situation privilégiée en Charente-Maritime

C’est en effet le département dont fait partie l’île d’Oléron, qui se trouve à 14,5 km de l’estuaire de la Gironde. La principale ville de cet espace au large des côtes charentaises est Saint-Pierre d’Oléron. L’île compte par ailleurs bon nombre de petites localités, chacune ayant son style particulier. Vantée par l’écrivain Pierre Loti comme “l’île aux parfums”, cette terre séduit aussi par son climat très doux. Il s’agit en effet de l’île la plus au sud du littoral atlantique, elle est à ce titre dotée de conditions atmosphériques particulièrement agréables. Cet atout, parmi beaucoup d’autres, séduit les touristes désireux de passer des vacances à la mer inoubliables ! Au milieu d’une nature préservée, il fait bon respirer un air chargé d’iode, aux vertus revigorantes. Pour profiter de son séjour de manière optimale, mieux vaut louer un logement sur place en prenant soin de choisir l’endroit idéal. Il est facile de trouver le pied à terre qui répond à vos attentes, cliquez ici pour en savoir plus. Cette location vous permettra de découvrir tous les charmes de l’île.

Un cadre naturel hors normes

L’île d’Oléron est partie intégrante de l’archipel charentais. Ce dernier comprend aussi Ré, les îles d’Aix ainsi que Madame et Nôle. Il s’agit de la plus grande île en France métropolitaine, juste derrière “l’île de beauté”, autre nom de la Corse. Elle s’étend sur 30 km de long pour 8 km dans sa partie la plus large. Les résidents permanents de l’île sont au nombre de 21 000. Tout comme les touristes qui se rendent sur place, ils peuvent circuler via le pont qui relie l’île au continent. En réservant une location de vacances au château d’Oléron ou dans une autre bourgade, les estivants ont tout loisir de profiter des attraits des forêts locales et de découvrir les traditions du cru. Prisés par les randonneurs, les bois de l’île ont aussi des vertus écologiques. La grande forêt domaniale de Saint-Trojan s’étend sur pas moins de 1867 hectares, sur le territoire de trois communes différentes. Celles des Saumonards et de Domino abritent des résineux, pins maritimes ou chênes verts mais ont une superficie plus réduite. On trouve aussi des eucalyptus et des agaves dans certains jardins !

Un refuge à l’écart du stress

Depuis 1966, l’île d’Oléron est raccordée au continent par le pont éponyme. Il mesure 2862 mètres et vient juste après ceux de l’île de Ré et de Saint-Nazaire. C’est le plus vieil équipement de ce genre à joindre une île au continent en France. Le littoral d’Oléron est parsemé de jolis ports de pêche dont le plus connu est La Cotinière. Au Château-d’Oléron, autre commune de l’île, les huîtres sont la spécialité locale, dégustée sur place par des amateurs qui apprécient leur grande qualité. Dans cette localité, les touristes admirent la citadelle, une forteresse gigantesque au bord de l’eau qui empêchait le débarquement de troupes ennemies au Moyen-Age. Vers l’ouest de l’île, La Cotinière est le seul abri côtier où rentrent chaque jour environ cent chalutiers chargés de la pêche qui sera négociée aux criées de 5 et 16 heures. Ce port est le plus important de tout le département, avec à son actif une spécialité : le céteau. Ce poisson de saison est une petite sole allongée, en forme de triangle, qui vit aussi bien en Méditerranée que dans le golfe de Gascogne.

Des activités plaisantes à (re)découvrir

Réserver une location de vacances à l Île d’Oléron vous donne la possibilité de profiter de loisirs originaux sur place. La visite des parcs ostréicoles de l’île en est un exemple. Les marais salants qui se trouvaient au sud et à l’est de l’île sont devenus des “claires”, c’est-à-dire des bassins où sont affinées les huîtres du bassin de Marennes. La production de sel, autrefois répandue sur l’île, est remise au goût du jour notamment grâce à un écomusée. On peut y voir des expositions sur les sauniers, les personnes qui extrayaient le sel de la mer. Au port des Salines, la production locale est modeste mais bien réelle ! En famille, il est toujours agréable de pratiquer la pêche à pied sur l’estran des plages de l’île. Les zones littorales découvertes lorsque la marée se retire sont généreuses en coquillages. Avec ses enfants, on peut également parcourir l’île à vélo via ses nombreuses pistes cyclables. Tout au sud, à Saint-Trojan, le petit train touristique se charge de promener les estivants.